ASJ HISTOIRE

LE 68
 

 

Découvrir les activités de l'ASJ

A partir de 1950, les locaux de Notre Dame de Liesse, 68 rue de BAGNEAUX, ont été mis à la disposition de l’Alerte Saint Jean.

A l’origine, seule la partie haute et un préau y attenant composaient les bâtiments. Une petite cour et un parc complétaient l’ensemble.

La grande salle fut construite par des bénévoles. Les matériaux pour la toiture et le plancher furent récupérés lors de la démolition d’un bâtiment militaire rue E. VIGNAT. Les bardeaux furent confectionnés sur place. Malheureusement, le sol ne résista pas aux exercices des « gyms » et la toiture laissa apparaître quelques fuites.

Les activités se succédaient à un rythme soutenu : musique, gym, basket, occupaient les lieux tout au long de la semaine. Les jeunes sourds venaient également s’entraîner et le planning était difficile à gérer ainsi que l’entretien des locaux.

Alerte Saint Jean Fêtes de Jeanne d'ARC

Par la suite une partie du parc a été déboisé afin de permettre la pratique du volley-ball et du basket. Ce terrain a été inauguré lors du cinquantenaire de l’Alerte par une rencontre Sélection du Loiret contre les Parisiens.

Puis dans le fond du parc un stand de tir fut aménagé, mais l’élargissement de la venelle qui devint la rue de BAGNEAUX conduit à sa démolition. Un deuxième stand de tir a donc été construit, mais la section a été dissoute en 2011, et le stand démoli.

En 1982, un terrain de pétanque est aménagé.

Bien que de nombreuses kermesses et fêtes de nuit furent organisées (avec un vif succès) dans ce joli cadre de verdure ; nos installations ne répondaient plus aux besoins des sections sportives et, nous utilisons maintenant les installations municipales mieux aménagées.

Actuellement l’on trouve au 68, rue de BAGNEAUX le siège social de l’association, et de Loisirs Détente.

De nombreuses réunions et manifestations sont organisées dans la grande salle et les locaux sont toujours entretenus par des bénévoles.

En 2012, la décision est prise de procéder à la démolition du « Cours St Charles », cette vieille bâtisse qui se détériore de plus en plus et présente des risques.
Dans la foulée le stand de tir est également détruit, la section venant d’être dissoute faute d’un nombre suffisant d’adhérents et d’un coût élevé de mise aux normes.
En même temps l’Alerte St Jean se sépare de la partie boisée qui jouxte l’entreprise Germond. La vente libère de la trésorerie qui servira à rénover et moderniser les locaux restants et de réaliser notamment un bureau dans la grande salle.
Afin de pouvoir profiter pleinement des extérieurs un préau d’une centaine de m2 est construit en 2018. Cet investissement est très apprécié notamment pour les soirées champêtres et barbecues.